Nos 8 astuces incontournables pour améliorer vos visites immobilières

Si vous lisez ces quelques lignes, c’est peut-être parce que vous vous demandez comment bien effectuer vos visites immobilières ? Dans le cadre d’une vente entre particuliers, vous n’aurez pas la possibilité de profiter des conseils aguerris d’un agent immobilier ! L’équipe CoupDeCœur.Immo a donc décidé de vous proposer ses meilleurs conseils. 

En lisant les paragraphes qui suivent, vous profiterez de toute notre expérience en la matière. Vous serez prêt à mettre en avant tous les atouts de votre bien immobilier pour le vendre rapidement et au bon prix. Avant même que le futur acheteur ou locataire ne passe le pas de la porte, une préparation du logement et la rédaction d’une annonce immobilière claire sont indispensables. Ce sont les étapes les plus importantes après avoir effectué votre premier investissement immobilier de rapport ou d’habitation.

Mettre en valeur son bien avant de faire les visites immobilières

Faire des travaux et finitions pour la visite

L’une des premières étapes primordiales pour organiser les visites immobilières d’une maison ou d’un appartement, et de terminer les petits travaux. Si vous n’avez jamais pris la peine de faire certaines finitions, c’est le moment. Il serait dommage que les visites immobilières soient ponctuées de petites déceptions à cause de petits détails qui auraient pu être réglés. Plus votre appartement ou votre maison est impeccable, plus l’acheteur ou le locataire sera dans des dispositions positives. On pourra éventuellement faire appel à un professionnel comme un home-stager, pour valoriser votre bien et profiter, aussi, de ses conseils.

Le diagnostic électrique peut permettre de pointer du doigt certaines irrégularités. Un fil qui dépasse, une prise mal fixée ou encore une installation à revoir : vous pourrez trouver quelques indications utiles. Ouvrez aussi l’œil à ce qui pourrait être fait rapidement, pour renforcer l’image du logement que vous souhaitez proposer. Le fait de repeindre dans des tons neutres peut également être un plus. Attention, s’il s’agit d’un bien immobilier à rénover, cette étape n’est, bien-sûr, peut-être pas nécessaire !

C’est l’heure du grand ménage dans le bien !

Pour soigner vos futures visites immobilières, vous devez impérativement entamer un grand ménage de printemps. Cela passe par un tri, qui permettra éventuellement de libérer de la place dans les pièces et dans les placards. La sensation d’espace est très importante pour les personnes qui investiront peut-être bientôt les lieux.

Nous vous conseillons par ailleurs de récurer les moindres recoins. Laver les vitres, faire les poussières ou encore lustrer les robinetteries, à vos chiffons !

Rangez votre bien pendant les visites immobilières afin que l'endroit paraisse parfaitement propre.
Rangez votre bien pendant les visites immobilières afin que l’endroit paraisse parfaitement propre. | Canva

L’extérieur ne doit pas être laissé pour compte. Pensez à tondre la pelouse, à tailler les arbres ou encore à effectuer un tri pour en révéler tout le potentiel. 

Enlever les effets personnels pendant les visites immobilières

Pour que le futur acheteur se sente chez lui, vous devrez peut-être effectuer quelques aménagements de décoration. N’hésitez pas à enlever des photos de famille et lorsqu’elles sont trop nombreuses. Il ne s’agit pas de dépouiller le logement de toute son âme, mais simplement de le rendre un peu plus neutre. 

Bien rédiger et présenter son annonce immobilière

Prenez des photos valorisantes et réalistes

La présentation du bien commence dès les premiers clics sur votre annonce immobilière. Les photos sont devenues absolument incontournables pour pouvoir vendre un bien. Vous devez donc impérativement faire de belles photos, de bonne qualité, qui donneront envie de découvrir un logement en réel. La luminosité est aussi très importante, pour valoriser le logement.

Attention néanmoins à ne pas tomber dans certains travers. Certains agents immobiliers prennent des photos beaucoup trop valorisantes des logements. L’utilisation d’un grand-angle peut par exemple donner l’impression qu’une pièce à vivre est très grande. En n’utilisant pas des photos réalistes, vous prenez le risque que les visiteurs du logement soient déçus. Vous devez donc mettre en valeur ce que vous possédez, sans pour autant proposer des photos mensongères.

Détaillez les prestations du logement

L’annonce est également écrite. En tant que propriétaire et vendeur ou bailleur, vous devrez détailler toutes les prestations du logement. Nombre de chambres, taille de la pièce à vivre ou encore présence d’une piscine ou d’un garage, tous les atouts doivent être mis en avant. Toujours dans le but de qualifier les visites immobilières, vous devez faire preuve d’honnêteté. Si des travaux sont à prévoir, n’hésitez pas à le préciser directement dans l’annonce. Si vous avez dans votre entourage une jolie plume pour écrire une annonce accrocheuse, n’hésitez pas à faire appel à ses services.

Pour simplifier la rédaction de votre annonce, nous vous proposons de découvrir les points qui devront nécessairement être abordés :

Pensez à l’emplacement et aux commodités

Dans la liste, vous avez pu voir la nécessité de renseigner les commodités. Cela permettra aux acheteurs de savoir précisément si les commodités qu’il recherche sont disponibles. Présence d’une boulangerie, d’école à proximité ou encore d’autres commerces, il peut s’agir de véritables arguments.

Sans révéler l’adresse du bien immobilier, vous pouvez indiquer la zone géographique dans laquelle il se trouve. Même lorsqu’il ne s’agit pas d’un argument de vente, il convient d’être honnête sur l’annonce. Cela permettra de faire le tri de ceux qui sont éventuellement rebutés par le lieu d’implantation. Les présentations que vous effectuerez seront celles de visiteurs qui connaissent votre bien, et en acceptent les éventuels défauts.

Préparez le logement pour les visites immobilières

Outre les travaux et les petits aménagements, il convient d’apprêter le logement avant chaque visite. Il s’agira notamment de bien nettoyer le logement avant d’accueillir les visiteurs. Il doit être présenté sous son meilleur jour, comme lorsque vous aurez fait les photos pour l’annonce. N’hésitez pas également à envoyer votre petite famille faire un tour, pour permettre une présentation du bien calme, à tête reposée. 

Anticipez votre discours durant les visites immobilières 

Pour bien organiser les visites immobilières, n’hésitez pas à vous questionner sur les éléments que vous décrire et dans chacune des pièces. Il ne s’agit pas de construire vos phrases une à une, mais de faire le point sur les informations que vous avez envie de donner. Cela vous permettra de ne rien oublier.

Travaillez l'accueil de vos visites immobilières pour mettre à l'aise vos visiteurs instantanément.
Travaillez l’accueil de vos visites immobilières pour mettre à l’aise vos visiteurs instantanément. | Canva

Vous pouvez aussi vous questionner sur les éventuels freins à l’achat qui peuvent se présenter pour le visiteur. En anticipant les points positifs comme les points négatifs, vous aurez une réactivité de nature à rassurer le client. Il ne s’agit pas de noyer le poisson sur les défauts des logements, mais plutôt d’avoir préparé des solutions à proposer.

Créez un dossier pour faire visiter un bien

Le propriétaire peut aussi créer un dossier de visite. Il devra contenir tous les documents relatifs au logement. Vous pouvez notamment préparer le titre de propriété, les appels de charges dans le cadre d’une copropriété ou encore les factures des travaux réalisés. Les documents relatifs à la taxe foncière peuvent aussi intéresser les acheteurs.

Pour valoriser votre bien, vous pouvez aussi effectuer des devis de simulations de travaux. Cela permettra éventuellement à un acheteur de se projeter, si certaines parties de la maison doivent être transformées. 

Définissez le trajet des visites immobilières

Vous devez impérativement définir un trajet logique de présentation. Traditionnellement, on débute par l’entrée et les pièces communes. La pièce à vivre et la cuisine seront ainsi les premières à faire une impression à un acheteur ou à un futur locataire. La visite peut ensuite se poursuivre dans les chambres, puis dans la salle de bain et les sanitaires.

Habituellement, on a plutôt l’habitude de conserver la partie extérieure pour la fin de la découverte. Vous pouvez également montrer un garage, un sous-sol ou encore un jardin à la fin de la présentation. Si le visiteur entre par le jardin ou la cour extérieure, inutile de lui bander les yeux comme certains agents immobiliers le font à la télé… La démarche est un peu étrange hors caméra. Adaptez la présentation à votre chez vous.

Gardez le meilleur pour la fin

Une légende urbaine raconte qu’il faut impérativement garder le meilleur pour la fin. Une jolie salle de bain, une piscine au fond du jardin, pourquoi ne pas finir en beauté ? Il peut effectivement s’agir d’une bonne idée, pour terminer sur une note positive. Il n’en reste pas moins que la présentation de votre bien doit suivre un parcours logique.

Raccompagnez vos acheteurs après les visites immobilières pour leur laisser un bon souvenir du logement.
Raccompagnez vos acheteurs après les visites immobilières pour leur laisser un bon souvenir du logement. | Canva

Si vous passez au milieu de la cuisine pour accéder aux chambres, prenez le temps de vous y arrêter pour en décrire les prestations. Même s’il s’agit de l’atout de votre bien, un manque de logique dans le procédé de la présentation peut perdre votre auditoire. 

Soignez votre comportement pendant les visites immobilières

Pour finir, votre comportement pendant les visites immobilières est absolument primordial. Vous devez guider les acheteurs sans pour autant les étouffer. S’il s’agit d’un couple, ou que la personne vient avec un proche pour découvrir le bien, il faudra leur laisser de l’espace pour pouvoir s’entretenir au sujet de la visite. 

Pensez aussi à rester agréable et courtois. Il est possible que les visiteurs manquent parfois de tact pour pointer du doigt les défauts de votre bien. Pas question donc de se braquer, au risque d’entraîner une situation à l’issue négative du point de vue de la vente ou de la location. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas répondre en cas de contestation. Vous devez simplement adopter le bon comportement et répondre le plus honnêtement possible, pour ne pas vous décrédibiliser auprès de l’acheteur. 

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *