Primo accédant, quelles différences entre maison et appartement ?

En tant que primo-accédant, il est possible de bénéficier d’un certain nombre d’avantages pour acheter une maison ou un appartement. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les possibilités qui s’offrent aux futurs acquéreurs. Nous vous expliquerons aussi quels sont les points positifs et négatifs de chacun des biens disponibles sur le marché. Le match s’annonce serré entre confort, incitations financières et partage des charges !

Qu’est-ce qu’un primo-accédant ?

Dans l’esprit de chacun, le primo-accédant est une personne qui achète son premier bien immobilier. La définition est en fait un peu plus complexe. Il pourra s’agir d’une personne ou d’un couple n’ayant pas été propriétaire de sa résidence principale depuis plus de 2 ans. Il est donc possible d’être primo-accédant plusieurs fois dans sa vie !

Par ailleurs, les personnes ayant déjà des biens considérés comme des résidences secondaires peuvent bénéficier des avantages du primo-accédant. Un héritage ne fermera donc pas la porte à la primo-accession, si le bien reçu n’est pas considéré comme une résidence principale.

Faut-il acheter un appartement en tant que primo-accédant ?

Le prix au mètre carré 

L’un des arguments les plus convaincants pour les primo-accédants choisissant un appartement est le prix au mètre carré. Pour certains territoires, ils seraient jusqu’à 30 % moins chers que pour une maison individuelle. Ce type de bien peut donc permettre d’accéder à la propriété pour un coût moins élevé pour une même surface. De très belles occasions peuvent notamment être à considérer dans les petites villes et dans les villages.

Les charges pour un appartement

Si les charges de copropriété peuvent faire peur à certains acquéreurs, d’autres y voient une possibilité de partage des frais. En effet, une toiture qui fuit peut être un véritable gouffre financier pour les propriétaires de maison. Dans un immeuble, les frais seront partagés équitablement, suivant la répartition en millièmes, entre les propriétaires dans le cadre d’une copropriété.

Avant d’acheter ce type de bien, il conviendra de vérifier le procès-verbal de la dernière assemblée générale de copropriété. Il contiendra les projets et travaux prévus, ainsi que le calcul du budget prévisionnel pour l’année à venir. 

Des emplacements parfois recherchés

Les appartements pourront se situer dans des zones prisées. Les tarifs peuvent parfois s’envoler dans les centres ville des grandes métropoles. Sur Paris, le prix du mètre carré peut par exemple dépasser les 10 000 €. Pour les amoureux de la vie citadine ou les personnes souhaitant habiter à proximité de leur travail, l’appartement en ville peut être le choix idéal.

Acheter une maison en premier bien immobilier 

La tranquillité des maisons 

Les maisons sont réputées pour procurer davantage de calme que la vie en appartement. Il sera même parfois possible de disposer d’un jardin pour profiter de l’extérieur. Cela explique bien souvent le prix de ces biens recherchés par les familles et les personnes souhaitant fuir l’agitation des villes. L’appartement sera quant à lui parfois plus associé à des nuisances sonores et à plus de proximité avec les voisins. Notez que le cas des maisons mitoyennes peut être aussi associé à un contexte similaire.

Les charges pour une maison

En choisissant une maison pour primo-accéder à la propriété, on échappe souvent aux charges de copropriété. Il est important de souligner que certains lotissements peuvent cependant être soumis à ce type d’organisation pour les parties communes et/ou les espaces verts. Les charges et les travaux de la maison seront assumés par le seul propriétaire du bien immobilier.

L’explosion de la demande et des prix

Si les maisons sont souvent plus chères que les appartements, la tendance se confirme avec les derniers confinements. Ces semaines en appartement ayant été difficiles pour de nombreux citadins, le prix des maisons a explosé. Recherche d’espace, d’un extérieur ou de calme à la campagne, de plus en plus de personnes choisissent d’acheter une maison.

Les maisons de ville

Qu’est-ce qu’une maison de ville ?

La maison de ville est un logement mitoyen, disposant d’une façade donnant sur la rue. Ce type de bien peut disposer d’un extérieur. Petite cours, jardin, balcon ou toit terrasse, il en existe pour toutes les envies ! 

La plupart du temps, l’habitation sera agencée sur plusieurs étages. Certains biens sont recherchés pour leur prix. Le cachet de ce genre d’habitation peut aussi être un véritable argument pour les vendeurs.

Le prix compétitif des maisons de ville

Pour les personnes qui ne souhaitent pas habiter dans un immeuble, la maison de ville sera généralement plus économique que les maisons traditionnelles. S’il ne sera pas possible d’avoir des voisins du dessus ou du dessous, des habitations seront habituellement situées de part et d’autre de la maison. C’est ce facteur qui explique les tarifs attractifs de ce type de bien. Les agencements peuvent aussi être atypiques dans certaines de ces maisons.

Quel prêt immobilier choisir pour un primo-accédant ?

Le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro est un crédit garanti par l’État associé à 0 % de taux d’intérêt. Pour pouvoir accéder à ce type de dispositif avantageux, il faudra nécessairement être primo-accédant. Il existe certaines autres conditions comme le fait d’être une personne physique, d’acheter sa résidence principale ou encore de ne pas dépasser un certain plafond de revenu. Le logement devra aussi être neuf et issu d’une construction ou nécessiter des travaux de rénovation permettant de le considérer à nouveau comme neuf. Il pourra servir à couvrir une certaine part du montant total à emprunter.

Le Prêt d’Accession Sociale

Le prêt à l’accession sociale est une initiative gouvernementale visant à offrir la possibilité aux ménages modestes d’acquérir leur résidence principale. Ici aussi, il s’agit d’un prêt permettant primo-accédant d’acheter une maison ou un appartement. L’acquéreur bénéficie de taux plus bas que ceux pratiqués par les banques sur les prêts traditionnels. Cumulable avec le PTZ, il couvre lui aussi une partie du crédit immobilier global.

Le Prêt Conventionné

Le prêt conventionné est équivalent au prêt à l’accession sociale, dans la mesure où il permet d’accéder à des taux intéressants. Il est réservé à l’acquisition d’une première résidence principale. Sans condition de ressources, il pourra être proposé à plusieurs types de profil. Pour pouvoir rembourser ce type de prêt, il sera possible de bénéficier des APL de la part de la CAF.

Le prêt « Action Logement »

Certaines entreprises auront la possibilité de proposer ce qu’on appelle un prêt Action Logement à leurs salariés. Une cotisation prélevée sur le salaire des employés leur permet de pouvoir accéder à des crédits avec des taux très attractifs. Réservé à l’acquisition d’une résidence principale, ce type de crédit ne sera accordé que pour les résidences principales respectant certaines conditions de performance énergétique. Il pourra s’agir d’un bien neuf ou rénové à neuf.

Les aides à l’accession

Certaines collectivités choisissent d’aider leurs locaux ayant de faibles revenus. Il leur propose des prêts avec des taux faibles, permettant d’acheter une maison ou un appartement avec davantage de facilité. Certains dossiers refusés par les banques seront par ailleurs acceptés par les communes, les départements ou les régions proposant ce type de prêt.

Épargne et avantages fiscaux du primo-accédant

En plus d’un certain nombreux prêts avantageux, les personnes choisissant d’acquérir leur première résidence principale pour avoir accès à certains avantages fiscaux. La TVA appliquée peut par exemple passer de 20 % à 5,5 % sur certaines parties du territoire. Pour pouvoir bénéficier de cet avantage fiscal, il faudra construire dans une zone ANRU. Cela signifie qu’elle sera associée à une agence nationale de rénovation urbaine, qui a pour but d’améliorer les conditions de vie des personnes vivant à un endroit.

Du point de vue de l’épargne, le primo-accédant pourra profiter de certains davantage grâce à son épargne. Il pourrait par exemple utiliser son PEL pour financer tout ou partie de son logement. Ce type de compte d’épargne peut par ailleurs donner droit à des taux inférieurs à ceux pratiqués sur le marché. Si le bien acheté nécessite des travaux, il sera aussi possible d’utiliser le CEL. L’avantage de ce dernier, c’est qu’il n’aura pas besoin d’être clôturé pour être utilisé.

Quel budget pour un premier achat ? 

De nombreux facteurs pourront vous permettre de déterminer le montant à allouer à votre bien. L’apport personnel peut par exemple influencer le montant prêté par les banques. Les revenus sont aussi au cœur de l’étude des dossiers par les banques. La notion de taux d’endettement fait référence à la part des mensualités de prêt par rapport aux ressources mensuelles. La plupart des organismes prêteurs s’assureront que ce taux ne dépasse pas les 30 % des revenus du ou des emprunteurs.

Quel que soit le type d’acquisition, la banque peut aussi s’assurer de cohérence du prix d’achat du bien. Le nantissement d’une assurance-vie, la possibilité de souscrire à un PTZ ou un prêt à l’accession sociale peuvent aussi aider à convaincre les banques.

Les conditions d’octroi des prêts varient fréquemment en fonction des tendances du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF). Il convient donc de se tenir au courant des évolutions, pour rester attentif aux opportunités d’emprunt.

Emprunter sans apport pour un premier bien immobilier

Que l’on souhaite acheter une maison ou un appartement, l’apport semble désormais incontournable pour être financé. La récente chute des taux s’est accompagnée d’une plus grande exigence de la part des banques pour accorder les emprunts. Un apport d’un minimum de 10 % de la valeur du bien, couvrant les frais de notaire, sera généralement exigé. 

Les personnes pouvant accéder au prêt Action Logement pourront présenter cet argument aux organismes prêteurs. La somme obtenue par ce biais est considérée comme un apport par ces derniers.

Vous l’aurez compris, l’appartement comme la maison présentent des arguments qui peuvent vous convaincre. Vous devrez donc effectuer un choix en fonction de vos attentes, entre proximité des commerces, prix au mètre carré et jardin pour se reposer. L’achat d’un premier bien est un véritable projet de vie qui doit vous ressembler.

Nous vous souhaitons de trouver le toit qui vous conviendra le mieux !

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *