Devez-vous encore investir dans l’immobilier en 2022 malgré la crise ?

Crise sanitaire, guerre en Ukraine, augmentation des coûts des matières premières… autant dire que la situation économique est plus qu’incertaine. À tel point qu’elle pourrait même refroidir les investisseurs. Néanmoins, l’investissement immobilier reste l’un des placements préférés des Français. Compte tenu du climat actuel, il est légitime de se demander : faut-il investir dans l’immobilier en 2022 ? Est-il plus prudent d’attendre ? Ou au contraire faut-il se dépêcher ? 

Découvrez avec Coup de Cœur Immo, pour quelles raisons vous devriez toujours investir dans l’immobilier en 2022.

Pourquoi investir dans l’immobilier en 2022 ?

Quels sont vos objectifs ?

Investir dans l’immobilier en 2022 reste une valeur refuge pour la majorité des Français. Mais, avant de réaliser votre acquisition, il est important de définir précisément vos objectifs. Souhaitez-vous :

  • Acheter votre résidence principale ?
  • Obtenir des revenus complémentaires ?
  • Bénéficier d’une réduction d’impôt ?
  • Préparer votre retraite ?
  • Anticiper votre succession ? 

Devenir investisseur immobilier sous-entend la recherche de bénéfices. L’achat d’une résidence principale n’est donc pas considéré comme un investissement à proprement parler. En effet, cela vous permet de vous loger, mais ne vous apporte pas de revenus. 

Investir dans l’immobilier locatif peut répondre aux autres objectifs. En location directe ou via une agence, nu ou meublé. Vous obtenez des revenus mensuels sous forme de loyers et vous pouvez préparer votre retraite. En effet, les loyers compensent une partie de la baisse des revenus constatée à ce moment de la vie. Également, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt via un dispositif de défiscalisation immobilière. Notamment grâce à la loi Pinel (pour les logements neufs) ou la loi Denormandie (pour les logements anciens). Enfin, pour anticiper votre succession vous pouvez choisir le démembrement de propriété ou créer une SCI.

La définition de vos objectifs est donc primordiale. Car elle a un impact direct sur votre projet d’investir dans l’immobilier en 2022.

Neuf ou ancien ?

Devez-vous privilégier l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien ? Tout dépend de votre budget et du temps que vous avez à consacrer à votre investissement. Sans oublier, de vos objectifs à moyen et long terme.

Si les prix dans l’ancien sont inférieurs au neuf, vous devrez prévoir un budget pour les travaux de rénovation éventuels qui viendront grever votre rentabilité. De plus, les nouveaux DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) qui visent à interdire les passoires thermiques sont de plus en plus contraignants. Si votre logement ne correspond pas à ces nouveaux critères, vous ne pourrez plus les mettre en location à partir de 2024 (suivant le classement de votre logement). De plus, avec l’augmentation des coûts de l’énergie, le critère énergétique est devenu un élément décisif pour les locataires.

L’achat dans le neuf se fait généralement vie une VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement). Ce qui signifie que le logement que vous achetez n’est pas encore construit. De ce fait, vous devez donc attendre avant de pouvoir le louer et toucher des revenus. De plus, les différentes crises que nous vivons, entraînent une augmentation des coûts des matières premières. Et par conséquent, des prix de l’immobilier neuf.

Mais, rassurez-vous ! Un investissement dans l’immobilier locatif, neuf ou ancien, reste une opération rentable. Elle vous permet d’être propriétaire d’un bien tangible que vous pourrez toujours revendre pour obtenir une plus-value à terme.

investir dans l'immobilier en 2022 est fortement recommandé.

Quel est l’état du marché immobilier ?

Investir dans l’immobilier en 2022, contrairement aux apparences, est plutôt conseillé.    Les prix de l’immobilier sont actuellement au plus haut. Plusieurs raisons peuvent expliquer l’augmentation constante des prix depuis plusieurs années. Mais, indéniablement, la crise sanitaire a fortement impacté le marché. De nombreuses transactions ont été reportées en 2020. Principalement du fait des confinements successifs et des restrictions de circulation. Ainsi, les transactions n’étaient pas encore digitalisées, les visites virtuelles étaient rares et les perspectives d’avenir, incertaines. La crise sanitaire a également changé nos modes de vie et nos critères de logement ont évolué. Aujourd’hui, nous avons envie de plus d’espace, d’un accès extérieur, de s’éloigner des centres-villes…

Il faut ajouter à cela, une baisse des logements mis en vente. Entre 2018 et 2021, l’offre de logements neufs a baissé de 25 %. Et le nombre de permis de construire accordés pour des logements collectifs a chuté de 6.9 % (entre 2019 et 2021). La demande de logements neufs est donc très forte et de nombreux particuliers se sont tournés vers des logements anciens. 

Faut-il s’attendre à une baisse des prix en 2022 ? Au vu de la demande, une baisse des prix n’est pas envisagée à court terme. Surtout avec le retour de l’inflation : en mars 2022, elle se situe à + 4.5 % sur un an selon l’INSEE. Si vous souhaitez acheter prochainement un bien, vous pouvez investir dans l’immobilier en 2022 !

Où en sont les taux d’emprunts pour investir dans l’immobilier en 2022 ?

Une légère hausse constatée

Si investir dans l’immobilier en 2022 est si intéressant, c’est notamment grâce à la faiblesse des taux d’emprunt. Ce dernier se situe à un niveau extrêmement bas depuis plusieurs années (1.75 % en 2017, 1 % en 2021). Emprunter pour investir permet de bénéficier de l’effet de levier du crédit. C’est-à-dire qu’il est possible de se constituer un patrimoine immobilier avec peu d’apport, les loyers couvrant les mensualités. Mais l’inflation a également un impact sur les taux d’emprunts qui repartent à la hausse. Depuis le début de l’année 2022, ils ont augmenté entre + 0.4 % et + 0.7 % suivant les établissements bancaires.

Malgré l’augmentation des taux d’emprunts, ceux-ci restent encore particulièrement attractifs. Néanmoins, la situation économique est éminemment instable et rien ne dit qu’ils ne vont pas subir une augmentation dans les mois ou les années à venir. Sachez que lorsque vous faites un crédit, vous empruntez à taux fixe. Autrement dit, le taux reste le même tout au long de votre crédit. Si vous voulez profiter de faibles taux d’emprunt pour investir dans l’immobilier en 2022, nous vous invitons à consulter La Centrale de FinancementVous pourrez y avoir davantage de renseignements concernant leurs fluctuations.

Des conditions d’octroi plus strictes

Début 2022, les conditions d’emprunts, fixées par le HSCF (Haut Conseil de Sécurité Financière) ont été durcies (décision n°D-HCSF-2021-7) :

  • Le taux d’endettement maximal est fixé à 35 % ;
  • La durée maximale du crédit est de 25 ans ; 

Mais cela ne signifie pas que vous aurez plus de mal à emprunter. En effet, ces nouvelles règles étaient déjà appliquées par les établissements bancaires en 2021.

Investir dans l’immobilier en 2022 : ce qu’il faut retenir 

  • Les prix de l’immobilier sont au plus haut et rien ne prédit une baisse prochaine ;
  • Malgré une hausse des taux d’emprunts, ceux-ci restent à un niveau très faible ;
  • Des avantages et inconvénients existent pour un investissement dans l’immobilier locatif neuf ou ancien, mais dans les deux cas investir dans la pierre reste très rentable ;
  • Définissez précisément vos objectifs patrimoniaux avant d’investir ;
  • Si vous souhaitez investir, c’est le moment. Les taux d’emprunts sont encore très attractifs (jusqu’à quand ?) et rien n’indique une baisse des prix de l’immobilier (la hausse peut même se poursuivre ces prochains mois…).