Comment effectuer un achat immobilier sans apport ? en 2021

Le rêve de tout Français est d’acquérir un bien immobilier. Si l’on ne possède pas le financement nécessaire à l’ouverture d’un prêt, comment faire pour demander un crédit immobilier.

Mais, serait-il possible de demander un prêt sans faire le dépôt minimum requis par la banque ? Comment financer un projet de construction immobilière sans acompte ? Quelles sont les astuces pour faire un achat immobilier sans apport minimum ?

Nous vous l’expliquons tout de suite.

Comment faire connaître son projet immobilier auprès des investisseurs ?

Il est vrai que demander un prêt pour un projet immobilier demande une mûre réflexion, surtout si on ne dispose pas de fonds de départ.

Comment faire alors pour se lancer dans une telle aventure qui présente un énorme risque auprès des organismes prêteurs.

La première chose à faire, c’est de déclarer le projet immobilier sur Je crée ma recherche. Par l’intermédiaire du site Coup De Coeur Immo, il est possible de trouver un investisseur potentiel intéressé par le projet immobilier en question.

Alors, qu’attendez-vous pour publier votre demande et recevoir un financement à la hauteur de vos attentes.

Comment acheter des biens immobiliers sans même verser un acompte auprès d’un établissement de crédit ?

Si vous envisagez de demander un emprunt auprès de la banque, celle-ci doit exiger dans la plupart des cas un apport personnel. Soit un filet de sécurité qui est nécessaire pour appuyer l’accord de crédit dans un projet personnel.

Vous devez quand même savoir que l’apport personnel n’est pas obligatoire. Les banques peuvent jouer sur la concurrence et réduire le montant minimum d’apport à 10% de la valeur totale du prêt.

Pour la banque, un achat immobilier sans apport est possible, mais elle voudra quand même vérifier si vos revenus sont stables. Elle va même creuser votre situation professionnelle si vous êtes par exemple en CDI.

Dans le cas où vous faites partie des personnes dont le revenu est précaire (chômeur, travailleur temporaire, débutant, etc.), elle peut refuser votre demande. Même en étant en contrat CDI, la banque va vouloir vérifier si votre revenu actuel a la capacité de faire des remboursements.

Le résultat qui en découle peut influer sur la décision prise par la banque afin d’accorder l’achat du bien immobilier sans apport.

Il y a aussi la durée du prêt, l’établissement de crédit n’accorde pas un prêt sans apport si la durée du contrat est de 50 ans. Une telle durée est assez longue pour accorder un prêt sans apport initial.

Outre la durée, des experts vont aussi éplucher si vous avez déjà emprunté auprès d’une banque dans le passé. Dans le cas où vous faites l’objet d’une liste noire auprès d’un emprunteur, votre dossier peut être refusé où vous perdez tout espoir de crédit.

Pour faire le point, vous pouvez vous engager auprès des professionnels pour rédiger votre dossier de demande de crédit. Ils vont vous aider à établir une liste des établissements qui acceptent de faire l’acompte achat immobilier sans apport.

Les meilleurs prêts sans apport minime d’ouverture de crédit

Il existe certains prêts dont la banque n’exige pas un apport minimum, et dont le prêt fait aussi partie d’une subvention accordée par l’État. L’octroi de ces prêts est soumis à des conditions. Ces prêts peuvent être :

  • l’Éco prêt à taux zéro (PTZ), qui est une forme d’aide courante financée en totalité par l’État. Le montant du prêt peut aller jusqu’à 40% du montant du projet. Le taux d’intérêt est réduit à zéro, en contrepartie l’État se charge de le payer auprès de l’établissement de crédit. Toutefois, l’offre est soumise à des conditions particulières telles qu’elle est accordée aux personnes ne possédant pas de biens durant deux années successives et que l’intéressé effectue un achat immobilier pour la première fois.
  • Le PEL (Prêt Action Logement) est une forme d’emprunt accordé aux salariés d’entreprises de moins de 10 effectifs du secteur privé. Le secteur agricole étant écarté. Dans ce genre d’aide, l’État octroie jusqu’à 30% du financement de votre résidence principale. La durée de remboursement est fixée au maximum à 20 ans avec un plafonnement de 25 000 €.
  • Les aides sous forme de petits prêts accordés par les collectivités territoriales. Ces aides sont variées et dépendent de chaque département et région. Elles ont diverses appellations dont les plus courantes sont le prêt tour plus à tours, les prêts CAF, les aides pour les fonctionnaires, le chèque premier logement, etc.
  • Devenir actionnaire pour certaines entreprises de moins de 50 salariés. Ce privilège vous donne droit à des prêts auprès de la banque.

L’ancienneté est aussi un critère important pour demander des prêts. Les banques les classifient comme étant un demandeur ayant un revenu stable. À cela, s’ajoute le contrat en CDI. Ces deux critères suffisent pour accorder un achat immobilier sans le minimum d’apport.

Est-il possible d’acheter un bien immobilier sans apport en vue de le louer ?

L’investissement locatif sans apport est tout à fait possible auprès d’une banque sous certaines conditions. Bien que les chiffres parlent d’elles-mêmes, car plus de 60% des prêts immobiliers touchent à un achat sans apport initial.

Toutefois, l’offre est réservée aux clients de la banque, ou ceux qui sont déjà propriétaire de leur résidence principale. Ici, il y a un sentiment de confiance déjà acquis entre les deux parties.

En revanche, si vous êtes locataire, et souhaitez investir dans un bien en vue de le louer, la banque doit faire le minimum d’expertise pour accorder un prêt.

Pour être éligible à un quelconque achat destiné à la location, vous devez fournir le maximum d’informations et de documents concernant vos revenus et vos avoirs.

De l’autre côté, la banque doit étudier la rentabilité de votre projet surtout concernant son emplacement stratégique, le type de l’immeuble, son rendement locatif, etc.

Pour un particulier, choisissez plutôt un bien éligible au Loi Pinel pour pouvoir bénéficier d’un allègement fiscal.

Il existe aussi des sites spécialisés dans la simulation de budget sans apport. Ces sites aident les acheteurs à évaluer le montant de leur budget nécessaire pour l’acquisition d’un bien.

Ainsi, vous pouvez ajouter des critères de recherche supplémentaires tels qu’une maison ou un appartement, un logement ancien ou en-cours de rénovation.

À cela, s’ajoutent des informations optionnelles telles que l’utilisation des biens, s’il s’agit d’une résidence principale ou un logement pour la location.

Vous pouvez essayer votre simulation sur Nouveau et publier votre recherche auprès des vendeurs intéressés.

Comment régler l’acompte au compromis de vente même sans apport initial ?

L’acompte est un paiement partiel en vue de rassurer le vendeur dans l’acquisition d’un bien immobilier. Le montant peut varier entre 5 à 10% selon ce qui est convenu avec le vendeur.

Dans le cas où l’acheteur souhaite ne pas verser un apport initial, il doit au moins régler l’acompte achat immobilier sans apport avant la visite.

Dans le cas où les négociations pour conclure la vente seraient en cours d’achèvement, trois cas peuvent se présenter :

  • comme l’acompte compromis de vente n’est pas obligatoire, l’acquéreur peut revoir à la baisse le montant du versement. Il peut aussi négocier sa suppression au cas où.
  • Il peut aussi négocier le délai qui s’ensuit entre la signature du compromis de vente et la vente du bien. La rallonge du délai est une occasion à l’acquéreur de régler certaines dépenses supplémentaires telles que les frais d’agence, la charge d’acquisition, les divers travaux, etc.
  • Il peut aussi demander la valeur de l’acompte sur un achat auprès de ses connaissances.

Une fois la vente conclue entre les deux parties, la banque doit débloquer la somme du crédit immobilier. Un versement utile à l’acheteur pour régler le virement notaire avant signature et verser le dépôt de garantie.

Pour un cas exceptionnel, comment annuler un compromis de vente sans perdre l’acompte ?

Une occasion en or se présente à vous et vous voulez tout d’un coup annuler la transaction et recuperer acompte compromis de vente.

En effet, l’acheteur dispose d’un droit de rétractation de 10 jours pour annuler la vente. Le délai s’active le lendemain de la date de signature du compromis de vente.

Pour pouvoir jouir de ce privilège, vous devez informer le vendeur par lettre recommandée avec accusé de réception, ou bien auprès de votre intermédiaire (notaire ou agent immobilier) de votre intention de se désister à la vente.

Après cela, le vendeur doit procéder au remboursement acompte compromis de vente, soit dans les 21 jours après votre décision de rétractation.

Dans le cas où vous avez prévu des clauses suspensives à cet effet, cela vous donne aisément le droit d’annuler le compromis de vente tout en demandant le remboursement de l’acompte.

Si le délai prévu dans la clause suspensive est dépassé et que l’acheteur n’a pas pu obtenir un prêt immobilier, le vendeur doit alors rembourser l’acompte.

Le chèque de séquestre est-il encaissé ? Et comment le récupérer ?

Le séquestre est un dépôt de garantie versé auprès d’un agent ou du notaire lors du compromis de vente. Le vendeur peut aussi le recevoir, mais le risque encouru par l’acheteur en cas de désistement est bien plus grand.

Cette somme reste bloquée jusqu’à la vente finale du bien. Toutefois, son paiement n’est pas obligatoire, mais souhaité pour un engagement mutuel des deux parties.

Le règlement du séquestre peut se faire en espèce auprès du vendeur et de l’agent, ou par chèque auprès du notaire.

S’il est versé auprès de l’agent immobilier, il doit le déposer auprès du compte réservé à cet effet. En revanche, si le chèque est versé auprès du notaire, il doit le verser auprès de la caisse des Dépôts et consignations. Toutefois, le versement par chèque doit être inférieur à 3 000 €.

Si la banque a donné son accord concernant le crédit immobilier, le séquestre sera débloqué et la somme finale de la vente sera déduite.

En cas de rétractation de l’acheteur, le séquestre peut ne pas être remboursé en l’absence de condition suspensive. En revanche, les clauses suspensives prennent effet immédiatement lorsque l’établissement de crédit refuse l’octroi du prêt immobilier à l’acheteur.

Le notaire doit procéder alors au remboursement acompte compromis de vente au plus tard dans les 5 jours ouvrés.