Diagnostics et DPE en 2021

Dans cette article, nous allons voir les diagnostics.

Sachez que, d’après les rapports des autorités, l’homme se retrouve confronté à une hausse incontrôlable de l’émission des gaz à effet de serre. 

Et ce depuis plus d’une décennie, le pourcentage devient de plus en plus alarmant.

Cette hausse provient du fait que près de 50 % de la consommation énergétique appartient seulement aux logements qui émettent les 20 % des gaz à effet de serre.

Ces statistiques amènent au fait qu’environ 30 % des habitats qui ont réalisé une rénovation énergétique ont subi un dpe. 

De quoi s’agit-il ? Ce DPE est-il une obligation ? Et surtout quand et comment le réaliser ?

Définition du DPE

Le diagnostic de performance énergétique fait partie des diagnostics immobiliers obligatoires. 

Pour commencer, lors de la mise en vente d’un logement, les deux parties (le vendeur et l’acheteur) se retrouvent en fait confrontées à cette obligation plus qu’utile.

Réellement, qu’est-ce que le diagnostic de performance énergétique ? Il s’agit d’une action à entreprendre pour réduire la consommation d’énergie des villes. 

Après émission du diagnostic, le logement doit faire l’objet de travaux de réduction de consommation d’énergie.

La dé-carbonisation de l’électricité fait partie de ces actions à entreprendre.

Le diagnostic se réalise par des diagnostiqueurs certifiés. La finalité étant d’éradiquer ce qu’on appelle les logements énergivores du parc, ils sont à peu près au nombre de 4,8 millions en France.

La France s’est fixé un objectif de 100 % du parc des logements deviennent des bâtiments à basse consommation d’ici 2050. 

Jusque-là, seulement 3 % des 36 millions des logements français ont atteint cet objectif ! 

Enfin, Il y a encore tout un chemin à faire et en fait, il ne s’agit pas là d’une simple action gouvernementale.

il faut que chaque citoyen, chaque consommateur en soit conscient de cet enjeu écologique et financier, et prenne part aux efforts qu’il faut entreprendre.

Pourquoi faire le DPE ?

Mais concrètement, pourquoi faire un diagnostic de performance énergétique ? Dans le cadre des actions entreprises pour lutter contre les émissions des gaz à effets de serre, il convient de soumettre chaque logement à cette consommation d’énergie. 

Quand le DPE Est-il obligatoire ? Lors du changement de propriétaire, ou à la mise en vente d’un logement, il est fortement recommandé de réaliser le diagnostic. 

Le futur locataire ou propriétaire est en droit d’être informé de la consommation énergétique et des émissions des gaz à effets de serre de celui-ci. 

Le document du diagnostic doit être remis au futur locataire ou acquéreur du logement dans le Dossier de diagnostic technique (DDT).

Si vous vous posez la question pourquoi faire un diagnostic de performance énergétique, d’après ces quelques statistiques, vous serez sûrement convaincu qu’il est plus que nécessaire d’entreprendre l’action.

Les différents types de diagnostics

Le dpe logement est classifié suivant sept différentes étiquettes : 

de la classe A à la classe G. 

Ces étiquettes s’attribuent selon le degré de consommation énergétique de chaque bâtiment. 

Par exemple, les logements les plus économes en énergie, c’est-à-dire ceux qui affichent une consommation de moins de 51 kWh/m — par an, sont classifiés A. 

Et ceux qui affichent une consommation annuelle de plus de 450 kWh/m — sont classifiés G.

Le diagnostic énergétique F s’applique à un logement qui consomme une quantité importante d’énergie. 

Il s’agit plus spécifiquement des constructions anciennes des années 50/60, et ces bâtiments ont une moyenne de consommation annuelle entre 331 et 450 kWh/m².

Pour ce qui est du diagnostic énergétique E, il concerne les logements ayant une consommation annuelle d’énergie comprise entre 231 et 330 kWh/m².

Les logements domestiques qui consomment en moyenne entre 151 et 230 kWh/m — sont classifiés D. 

À l’issue du diagnostic énergétique D, le foyer est invité à effectuer différents travaux de rénovation pour diminuer le taux de consommation annuelle élevée. 

Les travaux à entreprendre sont normalement stipulés dans le dpe : isolation des combles, remplacement des vitrages, de la chaudière…

Quels logements sont concernés ?

Le diagnostic de performance énergétique 2021 concerne, comme auparavant, tous les logements, sauf ceux qui se destinent à une courte location (sur une période de moins de 4 mois). Sont concernées par l’obligation de diagnostic aussi les constructions neuves.

Comment se réalise un DPE ?

Il existe deux différentes manières de procéder au diagnostic énergétique. 

Pour les logements particuliers, on effectue un calcul des diminutions thermiques, basé sur une modélisation thermique et géométrique du bien. Celle-ci, c’est la méthode 3CL. 

Ensuite, pour ce qui est des bâtiments autres qu’une habitation, la procédure se base sur un constat des factures. Cette méthode s’applique surtout sur les bâtiments dits professionnels tels que les entreprises ou les services publics. 

On étudie alors la moyenne de consommation du bâtiment durant les trois dernières années.

Le classement énergétique d’un logement se base sur les critères suivants : la situation géographique et l’altitude, son année de construction, et le climat de la localité où il se trouve.

Après, un Dpe valide doit au moins renseigner :

  • Le descriptif précis du bâtiment ;
  • L’étiquette « énergie » et l’étiquette « climat » ;
  • Les mesures à recommander pour optimiser la performance énergétique du dit logement ;
  • Un relevé détaillé et exhaustif de toutes les données qui ont servi à faire le calcul ;
  • Attestation d’entretien annuel de la chaudière pour les logements qui en ont
  • Indication ou estimation de la consommation des catégories avec les catégories et les spécificités des équipements fonctionnels dans le bâtiment. 

L’utilisation de la méthode 3CL prend désormais en compte la consommation énergétique des usages domestiques suivants : eau chaude, l’éclairage, la climatisation, et le chauffage.

Le nouveau DPE 2021

À partir du 1er juillet 2021, le nouveau dpe est entré en vigueur. Il contient quelques nouveaux points essentiels au diagnostic énergétique. 

Entre autres, la disparition du diagnostic sur la base des factures. La méthode 3CL reste valide.

Ce dpe, du 1er juillet 2021 est également devenu plus lisible et a vu la fusion des DPE vente et location auparavant séparable. 

Et enfin, le dpe, du 1er juillet 2021 a la caractéristique d’être opposable. Cette opposabilité se traduit tout simplement par le droit de demander une réparation au manquement aux obligations venant du vendeur, du locataire ou du diagnostiqueur.

Se former pour devenir diagnostiqueur

Pour en savoir plus, Il est à noter que les diagnostiqueurs sont soumis à l’obligation de se former et d’obtenir un certificat pour pouvoir assurer un diagnostic reconnu et fiable. 

Toutefois, les particuliers ont aussi le droit de se former sur la réalisation du diagnostic, et d’acquérir des connaissances avérées du domaine. 

Formez vous à l’achat / vente de votre bien, et découvrez vite sur https://coupdecoeur.immo/learning/categories le cours sur les diagnostics, et spécialement le diagnostic de performance énergétique 2021. 

Pour rappel, un diagnostic doit être réalisé par un professionnel certifié.

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *